Principe de réalité : Le Progrès paye le prix de la vérité

charles-perrotCommuniqué de presse de Charles PERROT
Vice-Président du groupe FRONT NATIONAL
Membre du Bureau politique du FN

 

En réalisant son dossier « Délinquance, criminalité organisée » dans son édition du mardi 22 avril 2014, Le Progrès de Lyon ne pensait pas déchaîner autant les passions. S’appuyant sur des statistiques officielles de la Police (Sirasco), c’est surtout le résumé infographique qui se retrouve au cœur de la polémique : les principaux gangs sont regroupés par spécialités et par principales nationalités. Horreur pour les conformistes, évidence pour toutes celles et tous ceux qui vivent l’insécurité.

Le souci d’objectivité est une vertu qui se fait rare dans la grande presse. Nous saluons le courage du quotidien régional qui a osé briser les tabous du politiquement correct. Ces deux pages sont un scandale pour la dictature de la pensée. Elles ne sont qu’évidence pour les Rhônalpins et les Français d’une manière générale. Elles illustrent de manière évidente les analyses du Front National depuis tant d’années.

Voeu du FN : pour le maintien de nos régions et départements (avec vidéo)

Voeu du groupe FN, suivi de sa présentation (vidéo) par Christophe Boudot – 17 avril 2014

__________

Pour le maintien de nos régions et départements

LogoFNRRALe nouveau gouvernement, par la bouche de M. Manuel Valls, Premier Ministre, a fait connaître lors du discours de politique générale, son intention :
a) de supprimer les organes élus des départements,
b) de regrouper les régions françaises qui passeraient de 23 à une dizaine environ.

Le point de savoir si la Région Rhône-Alpes est concernée par ce dernier projet n’est pas clair. Selon certains, elle ne serait pas destinée à fusionner, selon d’autres, elle pourrait être contrainte de fusionner avec la Région Auvergne.

En tout état de cause, ce projet, annoncé sans aucune concertation préalable, est contestable.
- D’une part, il réduirait le département à une circonscription purement administrative, dépourvue de la faculté des choix conformes aux intentions des habitants, telles qu’exprimées par leurs représentants élus.
- D’autre part, le regroupement des régions éloignerait encore plus les élus de leurs électeurs. Il achèverait de priver les régions de l’identité que certaines au moins tiennent de facteurs historiques ou géographiques. Il constituerait d’énormes baronnies susceptibles de démembrer l’unité nationale. Il imposerait un découpage de la France en « Länder » conformes aux traditions allemandes, mais totalement étrangères aux nôtres. Il faciliterait la voie aux visées hégémoniques de l’administration bruxelloise de l’Union Européenne. Lire la suite

Modification des statuts du syndicat mixte ouvert Ardèche Drôme Numérique (avec vidéo)

Explication de vote de Christian Grangis – 17 avril 2014

Rapport n° 14.07.214

Monsieur le Président, chers collègues,

Christian-GrangisUne brève explication de vote concernant ce rapport.

Pour rappel : lors de notre dernière Assemblée Plénière, tous les groupes politiques, dont le nôtre, ont approuvé le principe du développement numérique dans la Région Rhône-Alpes, adossé à un budget estimatif très important de l’ordre de 300 à 350 millions d’€ sur dix ans.

Aujourd’hui, nous confirmons notre soutien au développement numérique, source de progrès et d’emplois pour nos territoires. Par contre, le présent rapport nous pose quelques problèmes. Le vif échange qui a eu lieu en commission permanente entre Monsieur Jouve et Monsieur Friedenberg, a mis en lumière une faille dans ce nouveau dispositif. Et Monsieur Jouve a raison lorsqu’il dit que la Région Rhône-Alpes serait bien inspirée de rester à l’extérieur de cette nouvelle structure plutôt que de se retrouver associée à l’intérieur de ce syndicat nouvelle mouture. Lire la suite

Aides aux employeurs d’apprentis (avec vidéo)

Intervention de Dominique Martin – 17 avril 2014

Rapport n° 14.02.213

Monsieur le Président, chers Collègues,

Dominique-MartinVous nous expliquez dans ce rapport que « la loi de finances 2014, du 29 décembre 2013, dans son article 140, a modifié les dispositions applicables aux primes versées aux employeurs d’apprentis en réservant le bénéfice de ces aides aux employeurs d’apprentis de moins de onze salariés et en modifiant la compensation aux Régions de cette compétence décentralisée ».

En somme vous nous expliquez que le dispositif mis en place par notre Région Rhône-Alpes les 30 et 31 mai 2013 devient caduc moins d’un an après sa mise en place, et que vous n’y êtes pour rien puisqu’il s’agit d’une décision gouvernementale.

Mais dois-je rappeler à notre Assemblée  que le Parti Socialiste a tous les pouvoirs dans notre pays : il est à l’Élysée, il est à Matignon, il a la majorité à l’Assemblée Nationale et au Sénat, et c’est lui également qui dirige l’exécutif de cette Région Rhône-Alpes… Lire la suite

Sylv’Acctes Rhône-Alpes : « Des forêts pour demain » (avec vidéo)

Intervention de Christophe Boudot – 17 avril 2014

Rapport n° 14.05.211

Monsieur le président, mes chers collègues,

Christophe-BoudotLa forêt en Rhône-Alpes, c’est plus d’un million et demi d’hectares,  soit 35% de l’ensemble du territoire, et une filière riche de 10 000  entreprises et de 40 000 emplois directs.

Dans le rapport que vous nous présentez, consacré au « SYLV’ACCTES RHONE ALPES : des forets pour demain », vous nous proposez de créer une association régionale, un nouveau dispositif, qui favorisera la mobilisation supplémentaire de bois d’œuvre tout en privilégiant l’effet de séquestration carbone des forêts et un service éco-systémique équilibré.

L’architecture du projet est originale et complexe à la fois, elle donne de l’ambition à l’incitation faite aux propriétaires forestiers d’investir pour l’amélioration de leur patrimoine par des travaux de sylviculture adaptés.

A l’heure actuelle, chaque parcelle du territoire forestier régionale bénéficie pourtant de l’action des dizaines de milliers de propriétaires engagés et représentés par leurs coopératives qui nouent des contacts directs avec leurs élus, les administrations et les organisations professionnelles auxquelles ils apportent un savoir faire et un partage efficace des informations et des compétences. Lire la suite

Schéma régional Climat Air Énergie (avec vidéo)

Intervention de Sophie Robert – 17 avril 2014

Rapport n° 14.09.210

Monsieur le Président, Chers collèges,

sophie-robert-BLOG2Sur le sujet de la défense de la nature et de notre planète, vous le savez, je suis toujours très étonnée de constater les incohérences dont vous faites preuve.

Pour vous être agréable, partons du postulat que le GIEC a raison dans ces rapports sur les évolutions du changement climatique. (Voyez quand même toute ma bonne volonté pour essayer de comprendre le fait que vous mettiez autant d’argent dans des énergies renouvelables, très couteuses et surtout qui ne permettent pas de procurer une autonomie énergétique à notre pays !!!). Si donc le GIEC dit vrai et que nous devons faire baisser la production de CO2, alors nous devons miser sur le nucléaire : car c’est la seule source d’énergie qui est à la fois capable de produire ce dont nous avons besoin ET qui n’émette pas de CO2.  En effet, toujours selon les thèses du GIEC (vous voyez que je lis même ce que je désapprouve !!!), vu la vitesse à laquelle les températures augmentent, dans 1000 ans on aura transformé la terre entière en caillou stérile ou en désert, donc le seul problème du nucléaire (ces déchets dont les sarcophages pourraient se désagréger dans 100 000 ans…), et bien ce problème ne trouvera plus personne pour le résoudre ; puisque, si on se fie aux prédictions du GIEC, il n’y aura, à ce compte, plus de vie sur terre. C’est pour cela que nous demandons d’intensifier les recherches sur le nucléaire et notamment sur ses déchets. Mais, pardon, notre nouveau gouvernement veut faire baisser la part du nucléaire dans la production électrique de 50 %, et tout ça sous le diktat des écologistes devant qui vous vous mettez à genou, alors qu’ils ne représentent que 3% des suffrages aux dernières élections présidentielles. Mais, chers collègue dans le mot écologique, il y a, logique donc je voudrais comprendre la vôtre… Lire la suite

Schémas régionaux des formations sanitaires et sociales (avec vidéo)

Intervention de Blanche Chaussat – 17 avril 2014

Rapport n° 14.03.209

Monsieur le président,Chers collègues,

Blanche-ChaussatDepuis 2004, les Régions ont pour compétence l’organisation et le financement des formations sociales, paramédicales et de sages-femmes.

Le budget 2014 est de 104 M€ dont 84 M€ pour le financement des établissements et 20M€ pour les aides individuelles. Ces investissements sont une priorité. En effet, le vieillissement de la population, l’accélération de la crise, le déficit de la Sécurité Sociale poussent à trouver des solutions performantes et rapides pour prendre en charge au mieux les publics fragilisés par la maladie, la vieillesse, la dépendance.

Votre rapport propose 16 fiches enjeux destinées à mieux structurer l’offre de formation et à mieux répondre aux défis médicaux et sociaux.

Je suis étonnée du sujet de certaines « fiches enjeux ». La fiche n° 5 par exemple, a pour objectif de développer la mixité homme- femme dans ces métiers. Combien va coûter la mise en oeuvre de ce projet ? Quand sera atteint cet objectif ? Lorsqu’il y aura autant d’infirmiers que d’infirmières ? Lorsque le taux de sages-femmes sera équivalent au taux de maïeuticiens ? Allez-vous développer votre démarche dans tous les domaines ? Quelle échéance fixez vous pour que les hommes et les femmes soient également représentés dans les équipes de football ou de rugby ? Lire la suite

Technologies numériques : l’outil ne fait pas l’artisan

Tribune libre parue dans Rhône-Alpes 32 / Printemps 2014

Rhône-Alpes 32 - Printemps 2014La nature des outils dont nous disposons pour communiquer influe sur notre façon de penser et de considérer la réalité. Ainsi, les scientifiques ont pu démontrer que l’apparition d’un nouvel outil au cours de l’histoire correspondait à l’avènement d’une nouvelle époque (que l’on pense à l’invention du livre codex au 4e siècle ou à celle de l’imprimerie au 15e siècle). Aujourd’hui, un nouveau changement est en train de se produire avec l’émergence des technologies numériques.

Grâce à ces technologies, communiquer n’a jamais été aussi simple et rapide qu’aujourd’hui (téléphone, courriel, facebook, etc.). Pour autant, se fait-on mieux comprendre ? Le nombre de personnes isolées et se disant seules n’a jamais été aussi important. Selon la Fondation de France, 11 % des Français sont désormais seuls et 13 % autres se sentent exclus. Le nombre de célibataires a également doublé en trente ans. Visiblement, l’outil ne fait toujours pas l’artisan. Si l’artisan n’est pas à la hauteur, l’outil ne le sera pas non plus, quelle que soit sa perfection. Lire la suite