Ce site est fait pour le référencement, ne votez pas Front National, c'est de la grosse merde.

Les élus régionaux du FN de retour dans les lycées

Près d’une semaine après les élections au sein des Organismes extérieurs (lycées publics et privés, Parcs naturels régionaux, CFA, Conseils Académiques de l’Education Nationale, etc) les résultats définitifs sont enfin connus pour le nouveau calendrier des vacances scolaires consultable ici : https://www.vacances-scolaires-gouv.fr/

Pour la première fois depuis la présidence de Charles MILLON, le FRONT NATIONAL opère un retour en force dans les représentations de la Région au sein des lycées, en obtenant 155 suppléances et 2 postes de titulaires (lycée Apollinaire et lycée Lafayette à Clermont-Ferrand).

Au total, les élus du FRONT NATIONAL obtiennent 323 représentations dont 82 postes de titulaires et 241 suppléances.

Rappelons que dans la précédente mandature, la représentation des élus FN dans les Organismes extérieurs était inférieure à 50 postes, titulaires et suppléants confondus. Ce succès est d’une part le fruit de la poussée électorale de décembre dernier, mais aussi le résultat de la démobilisation d’une gauche atomisée par sa défaite et de l’impréparation d’une majorité régionale qui peine à trouver ses marques.

A travers ces représentations, le FRONT NATIONAL va poursuivre son travail d’enracinement et de présence sur le terrain.

Lycées privés : investissement dans les lycées privés

Monsieur le Président, chers collègues,

Bien sûr que nous sommes pour ce rapport !

Quelle chance, les lycées privés sous-contrat Auvergnats enfin subventionnés à la même hauteur que les Rhônalpins !

Peut-être auront-ils la chance de bénéficier de vos super-portiques avec leur super-pouvoirs ! Ha non pardon, ce ne sont plus des portiques mais des badges… (Bon, ça, c’est un peu comme le Pass-Contraception, vous le conservez mais vous en changez le nom !) Pardon, pardon, je m’égare, revenons-en à notre rapport : Quelle chance ont-ils tous ces lycées de vous avoir. Vous allez peut-être ENFIN utiliser toutes ces subventions pour tenter de pallier à 40 ans de « déconstruction » civique dont vous avez fait parti.

Autres interventions périscolaires : bourse au mérite

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Nous ne bouderons pas notre plaisir, à constater que vous reprenez aujourd’hui une mesure que nous préconisons depuis longtemps !

Mais instituer une bourse au mérite en faveur des élèves récipiendaires d’une mention TB au baccalauréat, ne doit pas être l’arbre de la mesurette électoraliste qui cache la forêt des manquements, fourvoiements et autres démissions de votre famille politique depuis 35 ans.

Agréments des directeurs de formations sanitaires

Monsieur le Président, chers collègues,

« S’il est un Parti qui défend avec convictions l’intérêt de l’Apprentissage, c’est bien le Front National !.

Un apprentissage valorisé et efficace.

C’est-à-dire notamment recentré sur les besoins réels et les secteurs porteurs.

Et bien sûr les métiers de la Santé, du Sanitaire et Social sont des gisements d’emplois essentiels pour l’avenir.

Même si la fusion des régions n’apporte aucun avantage supplémentaire démontré dans le bon fonctionnement de ces formations, on est bien sûr obligé de valider cette demande « technique » de mise en conformité entre les 2 régions.
A noter quand même que l’on aurait aimé avoir le détail de ces différences de modalités d’application.

Quoi qu’il en soit et pour soutenir une politique de formation essentielle sur un secteur qui nous est cher, notre groupe Front National votera POUR cette demande d’harmonisation des processus d’agrément et POUR permettre à la Commission Permanente d’effectuer les modifications ultérieures ».

Aides aux employeurs d’apprentis

Vous nous expliquez dans ce rapport que « la loi de finances 2014, du 29 décembre 2013, dans son article 140, a modifié les dispositions applicables aux primes versées aux employeurs d’apprentis en réservant le bénéfice de ces aides aux employeurs d’apprentis de moins de onze salariés et en modifiant la compensation aux Régions de cette compétence décentralisée ».

En somme vous nous expliquez que le dispositif mis en place par notre Région Rhône-Alpes les 30 et 31 mai 2013 devient caduc moins d’un an après sa mise en place, et que vous n’y êtes pour rien puisqu’il s’agit d’une décision gouvernementale.

Mais dois-je rappeler à notre Assemblée que le Parti Socialiste a tous les pouvoirs dans notre pays : il est à l’Élysée, il est à Matignon, il a la majorité à l’Assemblée Nationale et au Sénat, et c’est lui également qui dirige l’exécutif de cette Région Rhône-Alpes…

La formation aux métiers est une nécessité

Depuis près de cinquante ans, l’Éducation Nationale considère la formation aux métiers comme un enseignement de seconde zone réservé aux enfants dits en « échec scolaire ». Et les familles tombent dans le leurre du bac facile et des études supérieures pour tous. L’expérience montre pourtant que l’on accède plus facilement à un métier par l’apprentissage, alors que les diplômés gonflent les chiffres de Pôle Emploi.

Pire, nos gouvernants successifs ont pesé à la baisse sur les salaires des travailleurs en faisant appel à une forte immigration de travail d’abord, puis en favorisant l’euro-mondialisation qui a poussé nos entreprises soit vers la faillite, soit vers les délocalisations.

Après l’abandon par les familles de leur mission éducative, après l’échec de l’Éducation Nationale, il s’agit dorénavant de gérer les effets collatéraux de l’immigration par l’apprentissage, donnant de facto à ce dernier une image négative d’échec programmé.

Les élus régionaux du FN de retour dans les lycées

Près d’une semaine après les élections au sein des Organismes extérieurs (lycées publics et privés, Parcs naturels régionaux, CFA, Conseils Académiques de l’Education Nationale, etc) les résultats définitifs sont enfin connus.

Pour la première fois depuis la présidence de Charles MILLON, le FRONT NATIONAL opère un retour en force dans les représentations de la Région au sein des lycées, en obtenant 155 suppléances et 2 postes de titulaires (lycée Apollinaire et lycée Lafayette à Clermont-Ferrand).

Au total, les élus du FRONT NATIONAL obtiennent 323 représentations dont 82 postes de titulaires et 241 suppléances.

Rappelons que dans la précédente mandature, la représentation des élus FN dans les Organismes extérieurs était inférieure à 50 postes, titulaires et suppléants confondus. Ce succès est d’une part le fruit de la poussée électorale de décembre dernier, mais aussi le résultat de la démobilisation d’une gauche atomisée par sa défaite et de l’impréparation d’une majorité régionale qui peine à trouver ses marques.

A travers ces représentations, le FRONT NATIONAL va poursuivre son travail d’enracinement et de présence sur le terrain.

« La fabrique du crétin » : le FN dit stop !

Jeudi 7 mai, lors de l’assemblée plénière de notre région, seul le Front National s’est opposé à la convention État-Région concernant les lycées. Le Gouvernement s’est attaqué à l’école (modification des rythmes scolaires) ; puis au collège (suppression du latin, du grec, de l’allemand) ; désormais, ce sont les lycées !

L’objectif : créer de futurs éco-citoyens bien-pensants.

Au programme : l’éco-responsabilité, l’égalité filles-garçons…

Mais tout ceci n’est que foutaise. Leur objectif servile est idéologique : créer une société de gens déracinés, sans histoire, formatés pour qu’ils agissent uniformément, n’ayant plus aucune capacité de penser librement : c’est « 1984 » de Georges Orwell dans toute son horreur.

Au nom de l’égalité, ces idéologues « discriminent » les élèves, entre ceux ayant pu se payer des écoles privées, et ceux qui auront été victimes d’un désir sanglant d’égalitarisme, n’ayant pu apprendre que ce que le programme obligatoire voulait bien leur enseigner : « les valeurs républicaines ».

Schéma régional du service public de l’orientation tout au long de la vie et Validation des acquis de l’expérience

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les conseillers,

Les rapports qui viennent de nous être présentés avant d’être soumis à notre vote, traitent de deux sujets importants :
– l’orientation tout au long de la vie,
– la validation des acquis de l’expérience.
Ces thèmes sont abordés sur un plan purement technocratique :
– définition du schéma présidant à l’organisation d’un système de Service Public Régional de l’Orientation tout au long de la vie (SPRO),
– la mise en place d’un jury de sélection dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) composante du Service Public Régional de la Formation (SPRF).

Dossier Villa Gillet : Laurent WAUQUIEZ sur le point d’endosser un gilet de sauvetage…

Face aux dérives financières constatées dans la gestion de la Villa Gillet (salaires élyséens, notes de frais somptuaires, primes diverses plus ou moins justifiées), Laurent WAUQUIEZ a immédiatement évoqué une « suspension » de la subvention régionale à cette association.

Le FRONT NATIONAL salue la réactivité du nouveau Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sur ce dossier et se félicite de son souci des finances publiques, surtout après la publication alarmante de trois rapports d’observations de la Chambre Régionale des Comptes concernant des manquements dans la gestion de la Ville du Puy, de la Communauté d’Agglomération et du CCAS, dont Laurent WAUQUIEZ était dans l’ordre d’apparition, Maire, Vice-président et Président…

Pourtant, un nouveau point noir vient entacher le blanc manteau de gestionnaire irréprochable dont Laurent WAUQUIEZ tente de se vêtir depuis quelques semaines. En effet, il s’avère que la convention du ministère de la Culture validant les dépenses de la Villa Gillet, et notamment celles du controversé festival Walls and Bridges, que la Villa a organisé à New York, est signée du secrétaire général du ministère de l’époque, un certain Guillaume BOUDY.

Première Commission permanente de l’ère Wauquiez à la Région

Ce jeudi 11 février 2016, s’est tenue la première séance de Commission permanente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans une ambiance où la vitesse le disputait à la précipitation, où l’improvisation le disputait à l’impréparation.

Coincé entre ses quinze vice-présidents aussi figés et muets que les hauts dignitaires de l’ex-URSS un jour de célébration de la Révolution d’Octobre, Laurent WAUQUIEZ a expédié la séance en moins d’une heure, une séance marquée par des dossiers retirés de l’ordre du jour le matin même, des documents complémentaires envoyés la veille encore en début de soirée, des erreurs dans les bulletins de vote destinés à désigner les représentants de la Région dans les divers organismes extérieurs…

La « méthode » Wauquiez, si « méthode » il y a, s’apparente de plus en plus à un désordre péniblement mis en scène.

Le Groupe Front National regrette que Laurent Wauquiez ait décidé de privilégier ce mode de gouvernance, à huis-clos et en privé, à des séances plénières ouvertes au public et à la presse.

Contre la construction à Lyon d’un « Institut français de civilisation musulmane »

Dès 2009, le Groupe Front national, siégeant dans ce qui était alors uniquement la région Rhône-Alpes, s’était insurgé contre la construction à Lyon d’un « Institut français de civilisation musulmane ».

A l’époque déjà, nous condamnions la mobilisation de fonds publics dans le but de financer des activités cultuelles.

Aujourd’hui, l’Etat, la Métropole lyonnaise et la Ville de Lyon sont prêts à injecter chacun un million d’euros, soit trois millions d’euros d’argent des contribuables, dans la construction d’un centre islamique, sous couvert de subventions à un équipement culturel et non religieux…

Le Groupe Front national rappelle que c’était déjà l’argument éculé et débile qui avait été utilisé pour la construction de l’actuelle mosquée de Lyon, financée par les pouvoirs publics en tant que « centre culturel ».

Le Groupe Front national appelle les élus et contribuables d’Auvergne-Rhône-Alpes révoltés par cette utilisation immorale de l’argent public à se rassembler ce soir à 20H devant l’Hôtel de Ville de Lyon et à venir soutenir Christophe BOUDOT qui interviendra en séance du Conseil municipal sur ce sujet.

Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement : le groupe FN s’inquiète

Le groupe FRONT NATIONAL du Conseil régional s’inquiète du déroulement des négociations en cours du Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (TTIP) marquées par l’absence totale de transparence, de contrôle démocratique et de débat public.

Après avoir saisi l’Assemblée régionale, lors de la dernière séance plénière, il a demandé que notre territoire Auvergne-Rhône-Alpes soit déclaré en zone hors Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement. Le nouveau Président de région lui a répondu sèchement que cette demande n’était pas d’intérêt régional !

Or, première région française en AOC (hors viticulture), quatrième en ce qui concerne la production laitière et deuxième cheptel bovin et ovin, Auvergne Rhône-Alpes est au contraire particulièrement concernée par l’impact des traités de libre-échange entre les Etats Unis, le Canada et les Etats membres de l’Union européenne.

Voeu du FN : La collectivité régionale Auvergne Rhône-Alpes se déclare en zone hors Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TAFTA/TTIP)

Le 14 juin 2013, la Commission européenne a obtenu mandat de la part des États membres de l’Union Européenne pour négocier avec les États-Unis le Transatlantic Free Trade Area (TAFTA). En l’état actuel des négociations, cet accord menace de créer une vaste zone de libre échange en démantelant l’ensemble des règles tarifaires, réglementaires et environnementales qui protègent les entreprises, les filières agricoles, les salariés et les consommateurs des Etats membres de l’Union européenne.

Le 8 juillet 2015, le Parlement européen a adopté un rapport contenant des recommandations concernant les négociations du Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (PTCI). Rapport dans lequel il ne remet en cause, aucun pilier du cadre actuel des négociations du traité transatlantique.

Le 28 septembre 2015, le secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Matthias Fekl mettait en garde contre le manque de transparence dans les négociations et la fin de non-recevoir opposée par les Etats Unis à sa proposition de remplacement du mécanisme d’arbitrage privé ISDS par une juridiction publique de règlement des différends en matière d’investissement.

Rapport d’observation définitives de la Cambre régionale des comptes sur la gestion de l’association « Les Nouvelles Subsistances »

En politique, il n’y a pas de place pour les sentiments. Si c’était le cas, M. le Président, je vous exprimerais notre compassion.

Vous n’avez en effet pas de chance que la chambre régionale des comptes publie son rapport sur les Subsistances maintenant, à la fin de votre mandat que vous souhaiteriez renouveler. Les Subsistances, rappelons le, c’est un lieu, à Lyon consacré à l’émergence artistique, dont l’objet est d’accueillir des compagnies en résidence afin d’aider à la création artistique et de favoriser l’émergence de nouvelles esthétiques.

Bilan de la participation de la Région aux objectifs du millénaire pour le développement et participation de la Région aux objectifs du développement durable

Par cette délibération, vous voudriez réaffirmer l’engagement de la Région Rhône-Alpes en faveur des objectifs de développement durable et objectifs du millénaire. Je rappelle que c’est 4 445 000 € tirés des finances de la région qui ont permis de participer à des projets à l’étranger tels que « construire le futur de l’agriculture familiale sur les bases agroécologiques à Parana au Brésil » : à l’heure où nos agriculteurs rhônalpins n’arrivent plus à joindre les deux bouts pour vivre de leur travail, cela peut paraitre surprenant.